Wilhelm von Humboldt an John Crawfurd, August 1831 bis April 1832, Datierung unklar

|132r| Monsieur,

Je viens de recevoir la lettre obligeante que Vous avez bien voulû m’écrire en date du 2. de ce mois, accompagnée des deux manuscrits Kawis <Kawi>[a] et Bugis[b]. J’ai été vivement touché de la bonté vraîment généreuse, avec laquelle Vous n’avez pas hésité de faire faire à ces deux manuscrits précieux le long trajet de Londres à Berlin. Je ne crois pas pouvoir Vous témoigner ma reconnoissance d’une manière plus expressive qu’en retirant tout le fruit possible du manuscrit Kawi pour les recherches dans lesquelles je me suis embarqué. J’ai déjà vû dans le peu de jours que j’esp je suis en possession du manuscrit que des points, que j’avois justement devinés, mais sur lesquels * j’avois néanmoins un certain doute, sont pleinement confirmés par la version Javanoise que je dois à Vos bontés. Vous ajouteriez infinîment, Monsieur, à la complaisance, que Vous avez déjà eue, si Vous vouliez avoir l’insigne bonté de me dire d’une manière un peu circonstanciée, où et par qui Vous avez obtenû le manuscrit du Brata Yudha, et dans quel |132v| temps et d’après quel original il a été copié. Il est infinîment instructif, puisque outre la version Javanoise il donne encore une paraphrase de chaque mot du texte.

J’ai vû avec le plaisir le plus sensible que Vous Vous occupez, Monsieur, de nouvelles recherches, sur des peuples de l’Inde, et je [s+] ne suis pas peu <on ne peut pas plus> impatient de voir la publication de cet ouvrage important. Il ajoutera aux titres de la profonde admiration et reconnoissance que je vous <Vous> dois <doivent> déjà tout <tous> ceux qui s’occupent de recherches sur les peuples de l’Istrie.

Il ne me sera guères possible pour le moment de mettre à profit le manuscrit Bugis, mais je me suis addressé il y a quelque temps à Mr. Thomsen à Sincapore qui a l’honneur d’être de Vos connoissances, pour obtenir de lui des renseignemens plus détaillés sur les langues de Célébès. J’ai osé avancer en attendant quelques conjectures sur l’origine des Alphabets Bugis et Tagale, qui paroitront dans un des prochains numéros du journal Asiatique de Paris. J’aurai l’honneur de Vous t en transmettre un exemplaire, Monsieur et j’ose d’avance recommander ce travail à Votre indulgence.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression réitérée de toute ma reconnoissance et de ma considération la plus distinguée.
|133r/v vacat|

Fußnoten

    1. a |Editor| Möglicherweise ist hiermit die von Crawfurd übersetzte Kawi-Inscription gemeint?
    2. b |Editor| Möglicherweise das Manuskript zu: A Despriptive Dictionary of the Indian Islands and Adjacent Countries