Alexander von Humboldt an Wilhelm von Humboldt, 04.06.1823

Paris le 4. Juin 1823.

Nous avons ici pour quelques jours l’Archevêque de Mexico, qui est parti de la Nouvelle Espagne parce qu’il s’était refusé de couronner l’Empereur. Celui-ci qui est déjà un Ex-Empereur (on dit qu’il va augmenter la liste des Rois-Citoyens des Etats-Unis) a suppléé par le nombre: il s’est fait couronner à défaut d’Archevêque par quatre evêques qui s’y sont prêtés le plus agréablement du monde. L’Archevêque, que j’avais connu très jeune à Mexico comme Provisor, est un homme très éclairé et qui n’aime guère l’armée de la Foi, il tient au parti constitutionel en Espagne et n’ira à Madrid que lorsque tout sera tranquillisé. Il a fait un long voyage dans le Huastica et m’a promis de faire venir pour toi, mon cher frère, une grammaire Huastique de 1775[a] et quelques pages du manuscrit mexicain sur l’histoire: il est homme à tenir parole, quoique je craigne que tu possèdes déjà la grammaire huastique. En attendant j’ai tourmenté mon Mexicain de Cholula de race pure sur la prononciation du mexicain, sur ch, x, tl. J’espère que tu seras content de ses réponses, surtout sur le morceau de prose que je l’ai forcé de composer pour toi. Ce M. Tequanhuey[b] est un Indien très spirituel. Il a été député, mais ce n’est pas le même qui t’a donné les premières réponses par la voye de M. Aleman. Tu pourras confronter les deux témoignages. M. T. est parti ce matin pour Mexico par les Etats-Unis. Il va de suite se mettre lui même à copier quelques pages historiques pour toi, en y ajoutant une traduction.

Mille tendres amitiés.
Humboldt.

Fußnoten

    1. a |Editor| Eine huastekische Grammatik aus dem Jahr 1775 ist nicht nachweisbar.
    2. b |Editor| Félix Quio Tehuanhuey war 1821 Deputierter für Puebla (Mexiko) bei den Cortes (der Ständeversammlung) in Madrid; siehe Diario de las Actas y Discusiones de las Córtes. Legislatura de los años de 1820 y 1821 (Madrid: Minerva Española 1821), S. 25.