1. Startseite
  2. Briefe
  3. Nr. 1123

Alexander von Humboldt an Wilhelm von Humboldt, 07.04.1824

Paris, den 7. April 1824.

Cher cher ami! le courrier qui ne devait partir qu’a 6 heures part a 3h et je n’ai le tems que te dire combien j’ai été consolé de la nouvelle du rétablissement de ton mal d’yeux. Le seul mot m’avait fait peur pour toi. J’en suis rassuré et ravi comme de tout ce qui tu me dis de Theodore! M. Champollion a été très flatté de ton jugement. Il espère que tes démarches auprès de Minutoli auront quelques succès. Il mérite des encouragements, je t’enverrai son livre la semaine prochaine par M. Mitscherlich. Je n’ai pu rien acheter chez le Cardinal Fesch. Quelle manière de donner des ordres, sans fixer même le prix total. Je me suis concerté avec M. de Malzahn, qui m’a conseillé de ne pas aller au delà de 12000 francs. Le Roi dit exprès qu’il ne s’en souci pas. Il n’y avait de beau qu’une frise de Griffon, et deux basreliefs de la Villa Mattei restaurés à 8/9, proprement pas beaux, mais curieux. J’ai fait tout taxer, on a voulu que je n’aille pas pour les Griffons (un simple ornement) à plus 3500 frcs., pour les basreliefs à 4000 frcs. et 2000 frcs. Le Musée et les Anglais ont poussé les Griffons à 12150 frcs., le basrelief des victimaires à 10000 et les soldats prétoriens à 3500 frcs. Le Labrum de giallo antico, que notre Prince Royal voulait pour 6000 frcs., n’a pas été laissé pour 13000 frcs., on veut 15000 frcs. et la matière n’est pas très belle. J’entre dans ces détails pour te prouver qu’on aura tort de m’accuser de ce que je n’ai rien acheté. Comment le peut on avec des commissions donneés de cette manière, on avait meme oublié de m’envoyer le Catalogue avec les notes de Rauch. J’envoye à celui-ci aujourd’hui un beau morceau de marbre des Pyrénées. Voici le rapport qui en a été fait à l’Institut. J’ajoute la liste des livres que je t’expédie par M. Maze avec l’ouvrage d’Egypte. Il y a d’autres livres, un cadeau pour toi, cher ami. M. Rudelbach est très savant, je m’en occupe beaucoup, mais quelle figure! Hase m’écrit un billet assez gai sur lui. Je te prie de faire mille amitiés à M. Schinkel et de le remercier de ses cahiers d’architecture. J’ai envoyé une partie à M. Martius, comme il l’a désiré. L’Institut réclame des volumes de notre Académie. Tâche qu’on les donne.

Adieu mon cher et tendre ami! J’embrasse la Li et les chers enfans.
Humboldt.
Paris ce 7. Avril 1824.

Der Kauf der span. Gemälde mit dem französischen Museum ist nicht zu Stande gekommen. Soult fordert 2,100,000 Francs. La gravure de l’intérieur de Tegel est délicieuse.

Fais bien que Albrecht n’apprenne pas que je t’envoye sa lettre! Tu la brûleras.

Zitierhinweis

Alexander von Humboldt an Wilhelm von Humboldt, 07.04.1824. In: Wilhelm von Humboldt: Online-Edition der Sprachwissenschaftlichen Korrespondenz. Berlin. Version vom 31.08.2020. URL: https://wvh-briefe.bbaw.de/1123

Download

Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

Versionsgeschichte

Frühere Version des Dokuments in der archivierten Webansicht ansehen