1. Startseite
  2. Briefe
  3. Nr. 361

Wilhelm von Humboldt an Jean-Pierre Abel-Rémusat, 09.12.1830

|116r| Monsieur,

Vous avez eû la bonté de communiquer à Mr. Klaproth la lettre que je pris la liberté de Vous écrire il y a quelque temps, Monsieur, et Mr. Klaproth m’a ** communiqué là-[dess+] d* dessus quelques observations sur la note de Mr. Neumann sur que j’ai insérée dans mon dernier mémoire académique[a]. J’ai <eû connoissance> depuis d’une lettre de Mr. Kurz sur le même sujèt[b]. Je vois pas ce qu’en disent ses deux savans que Mr. Neumann s’est trompé sur plusieurs points dans sa note, mais la question qui m’intéresse principalement:
si la langue Chinoise offre dans le mot naì un exemple d’un pronom qui semble tirer son origine d’une particule et nommément d’un adverbe de lieu?
n’est pas résolue par là, ou ne l’est pas au moins de manière à comprendre entièrement une <pleine> conviction.

Ce qui me frappa, lorsque je consultai Mr. Neumann sur mon mémoire, fut la circonstance que nai est en même temps pronom et particule. Cette dernière qualité est incontestable, mais je ne croyois pas non plus pouvoir douter de la première d’après le para §. 266. de Votre grammaire, Monsieur. Sans cette assertion positive de Votre part, Mr. Neumann n’auroit pas formé son hypothèse, et je me serois gardé de l’accueillir.

J’ai donc été extrêmement surpris en voyant que Mr. Klaproth nie entièrement que naì puisse jamais servir de pro être regardé comme pronom, et que Mr. Kurz dit que la chose est fort douteux fortement contestée et que Vous n’avez seulement pas voulû dans un livre élémentaire entrer dans l’exposition des doutes qui s’élevent à cet égard. Mais il me semble tout au contraire que précisement dans un livre élémentaire Vous n’auriez pas énoncé comme un fait positif ce qui Vous auroit semblé être douteux. Je ne vois pas non plus quel autre sens on pourroit donner à la phra phrase que Vous alléguez en pr preuve de cette signification. Mr. Kurz |116v| dit que quelques c commentateurs ont été d’un avîs différent, mais une chose n’est pas douteuse puisque pour avoir donné lieu à des doutes et Vou je regarde Votre autorité, Monsieur, comme entièrement décisive.

Vous m’obligeriez cependant infiniment, Monsieur, si Vous vouliez avoir la bonté de me dire en deux mots Vous même quelle est Votre opinion actuelle sur ce sujèt, si Vous croyez encore àprésent que naì la particule nai a servi de p très-anciennement servi de pronom de 2. personne, et si Vous croyez voyez quelque probabilité que la signification de la particule a <ait> donné lieu à l’usage pronominal.

Comme le volume auquel mon mémoire appartient, n’est pas encore publié, je voudrois d’après Votre réponse s** réponse dire encore quelques mots sur ce point seulement.[c]

J’envie à mon frère le bonheur de pouvoir s’entretenir de bouche avec Vous, Monsieur, d’objets d’une bien autre imp importance. Mais les minuties grammaticales ont le mérite d’occuper sans donner de l’inquiétude et l’****** de ***** la tranquilité [inté+] intérieure * c’est là ce qui m’attache surtout à ces études. J’auroi l’honneur de Vous communiquer dans peu quelques recherches sur la langue Kavi.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération très distinguée et de mon attachement sincère.[d]

Anmerkungen

    1. a |Editor| Siehe den Brief von Klaproth an Humboldt vom 1. Juli 1830. [FZ]
    2. b |Editor| Brief von Heinrich Kurz an Franz Bopp vom 1. Juli 1830. [FZ]
    3. c |Editor| Humboldt hatte keine Gelegenheit mehr, seine Abhandlung zu verändern. Jedoch sorgte er dafür, dass ein Auszug der Antwort von Abel-Rémusat im Nouveau Journal Asiatique 1833 erschien. [FZ]
    4. d |Editor| In der Ausfertigung des Briefes (in Schreiberschrift) folgen die Unterschrift und die Datumszeile von Humboldts Hand. [FZ]

    Über diesen Brief

    Eigenhändiger Entwurf
    Schreibort
    Antwort auf
    -
    Folgebrief
    -

    Quellen

    Handschrift
    • Grundlage der Edition: Ehem. Preußische Staatsbibliothek zu Berlin, gegenwärtig in der Jagiellonen-Bibliothek Krakau, Coll. ling. fol. 49, Bl. 116 (Entwurf). – Ausfertigung: Mantes-la-Jolie, Archives Communales, Sous-série 3 S, Collection Clerc de Landresse, Inv.-Nr. 1902. – Abschrift des Entwurfs: Jena, ThULB, NL Leitzmann, Inv.-Nr. 278
    Druck
    • Rousseau/Thouard 1999, S. 269–270 (nach der Ausfertigung des Briefes in Mantes-la-Jolie)
    Nachweis
    • Mueller-Vollmer 1993, S. 201f.
    • Mattson 1980, Nr. 8307
    Zitierhinweis

    Wilhelm von Humboldt an Jean-Pierre Abel-Rémusat, 09.12.1830. In: Wilhelm von Humboldt: Online-Edition der Sprachwissenschaftlichen Korrespondenz. Berlin. Version vom 31.08.2020. URL: https://wvh-briefe.bbaw.de/361

    Download

    Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

    Versionsgeschichte

    Frühere Version des Dokuments in der archivierten Webansicht ansehen