1. Startseite
  2. Briefe
  3. Nr. 741

Alexander von Humboldt an Wilhelm von Humboldt, 24.11.1824

Je t’écris ces lignes, contre ma coutume, avec la poste, cher ami, pour effacer la mauvaise impression que pourraient te laisser les mensonges des gazettes. Le Berghauptmann Herder a passé par Liège pour venir ici, on l’a pris pour moi et les journaux de la Belgique ont dit que j’avais assisté à un cours de minéralogie à Liège. Le Journal des Débats a relevé le mensonge et ajouté que j’ai si peu voyagé, que je suis heureusement guéri depuis peu d’une indisposition assez grave. Je n’ai jamais été malade, j’ai eu un gros rhume avec un peu de Schnupfenfieber, effet d’un refroidissement nocturne pour aller en diligence, à 18 lieues d’ici, voir Madame de Béranger, l’ancienne Duchesse de Chatillon, à sa campagne près Mondidier, femme spirituelle, avec laquelle je suis très lié. J’ai été alité deux jours et pour me délivrer de l’importunité des invitations qui me tuent ici, j’ai refusé pendant 15 jours sous le prétexte d’indisposition. Voilà le vrai de l’histoire et cela ne devrait pas occuper le public dans un moment où tout Paris n’est occupé que du mariage de notre Roi et l’arrestation de M. Cousin. J’ai cru devoir me hâter de t’écrire, pour que tu ne penses pas que ma santé commence à se délabrer. Je suis au contraire très fort et très bien portant, aux éternelles indigestions près. Buch est arrivé ici de Gènes et de Nice, plus intolérant et bizarre que jamais: mais comme c’est un puits de science, je profite beaucoup de lui pour la nouvelle édition de ma Géografie, que je voudrais vendre pour 40,000 francs les deux volumes.[a] Je tâche de faire cette affaire avec Cotta, qui cependant ne m’a pas encore donné une réponse positive. Cela relèverait mes finances: les libraires d’ici sont misérables. Buch est sans doute un grand observateur, mais c’est un grand mal qu’il ne fait plus de collections, de sorte qu’il ne peut rien montrer aux autres, pour les convaincre, ni comparer lui même ce qu’il a eu anciennement. Je t’enverrai par lui (si je ne trouve pas une autre occasion) la première lettre de Champollion à M. de Blacas. Ce dernier a mis 100,000 francs à la disposition de Champollion pour acheter des manuscrits et monumens égyptiens qui peuvent avancer les recherches et dont la propriété sera à la fin à M. de Blacas. Cela est assez grandiose, il a donné aussi 40,000 frcs. à Raynouard pour l’édition des Troubadours. Hase a enfin grand espoir d’être nommé à l’Académie des inscriptions: il est très savant et complaisant, mais l’imbécilité de son extérieur augmente beaucoup. Nous avon eu ici Robert et sa femme dont on a beaucoup admiré le talent musical. La mort de M. Stich a fait beaucoup de sensation ici, M. de Talleyrand ayant comblé de politesse la femme et le mari. Je t’avoue aussi que la femme a eu un grand charme pour moi: je l’ai vue souvent. L’homme de Jérusalem est toujours dans son incarnation libérale, il fait des gestes énormes pour rentrer: je crois que cela ne réussira pas.

Adieu, cher cher ami: J’espère pouvoir procurer à la Li le buste de ce bon Schlabrendorf qui est mort pendant une absence que j’avais faite chez Mad. de Duras à la campagne. Spurzheimer l’a très bien soigné: er ist eigentlich im Schmutz verkommen. Il n’ouvrait pas de fenêtre, ne sortait pas à la rue depuis 9 ans, gardait ses excrémens 2 jours dans sa chambre, ne mangeait par bizarrerie que de fruits, ne portait pas de chemise depuis trois ans et ne se lavait jamais. Spurzheimer l’avait pour cela conduit dans une maison de santé (proprement chez un médecin qui vit près des barrières) il l’avait baigné et lui avait fait faire des chemises – ce qui lui avait fait du bien: mais trop tard. Il a peu souffert et ne se croyait pas très mal.

Mille tendres amitiés.
A. Humboldt.
Paris ce 24. Nov.
1824.

Anmerkungen

    1. a |Editor| Siehe die deutsche Ankündigung der „Geographie der Pflanzen nach der Vergleichung der Erscheinungen, welche die Vegetation der beiden Festlande darbietet“ aus dem Jahr 1826. Dieses Projekt wurde nicht realisiert: siehe den Artikel von Ulrich Päßler (2018) in: HiN Bd. 19, Nr. 36. [FZ]
    Zitierhinweis

    Alexander von Humboldt an Wilhelm von Humboldt, 24.11.1824. In: Wilhelm von Humboldt: Online-Edition der Sprachwissenschaftlichen Korrespondenz. Berlin. Version vom 31.08.2020. URL: https://wvh-briefe.bbaw.de/741

    Download

    Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

    Versionsgeschichte

    Frühere Version des Dokuments in der archivierten Webansicht ansehen