1. Startseite
  2. Briefe
  3. Nr. 805

Prosper Dondey-Dupré an Wilhelm von Humboldt, 15.08.1827

|225r; vorgedruckter Briefkopf|
Monsieur G. de humboldt,
Membre de l’Institut à Berlin.
Paris, le 15 août 1827

Monsieur

Par suite de relations que j’ai eu l’honneur d’avoir avec mons. le Baron votre frère, pendans son séjour à Paris, pour l’impression de Votre lettre à M. Abel Remusat sur les progrès de la langue Chinoise, je prends la liberté de vous m’adresser à vous directement pour vous demander si vous auriez l’extrême bonté de revoir une traduction, que j’ai commencée, de votre savante dissertation sur le Bhagavad Gita, et d’y ajouter au besoin quelques notes et observations. Il y a longtemps que l’on desirait lire dans notre langue cet examen approfondi d’un des épisodes les plus curieux du Mahábhárata, et je suis certain d’avoir cédé au voeu presque général des amateurs des langues orientales. J’ai traduit l’ouvrage sur un ex.re exemplaire qu’a bien voulu me prêter M. Burnouf.

Mais je ne suis pas le seul, Monsieur, qui soit en état de lire votre Dissertation dans la l l’original et je crois qu’il conviendrait d’en envoyer ici quelques exemplaires que l’on placerait facilement. Or, en ma qualité d’imprimeur-libraire de la Société |225v| Asiatique de Paris et de celle de Londres, je Vous prie de me faire passer quelques ex.res (6 ou 13/12) de cet ouvrage par l’entremise de M. Schlesinger de votre ville à moins que vous ne puissiez nous les adresser par une voie plus directe, mais toujours franc de port. Notre maison vous en rendra compte après la vente.

Voués depuis plusieurs années à l’impression et à la vente des ouvrages en langues orientales ou qui y sont relatifs, nous avons réuni les caractères de ces langues en aussi grand nombre qu’il nous a été possible. Déja un bon nombre d’ouvrages est sorti de nos presses. Quant à notre librairie, elle possède une collection très-variée et assez riche pour que le catalogue, que nous en préparons fixe l’attention des amateurs.

Si je suis entré dans les détails, c’est, Monsieur, parceque je desire obtenir Votre suffrage et votre appui auprès des savans de votre pays qui auraient publié plusieurs ouvrages sur les langues orientales et qui pourraient s’adresser à nous pour les vendre ici ou p même pour en imprimer d’autres.

Excusez-moi d’être venu vous troubler dans vos hautes fonctions et agréez l’asssurance de la considération très-distinguée avec laquelle j’ai l’honneur d’etre
Monsieur
Votre très humble et très-obeissant serviteur
Dondeydupréfils

P.S. Veuillez faire agréer à Monsieur le Baron mes respectueuses civilités.
Si vous nous faites l’honneur de nous écrirre veuillez nous adresser vos lettres à notre Librairie rue de richelieu N° 47 bis.

|226r vacat|
|226v|
Monsieur
Monsieur Guillaume de Humboldt
Membre de l’académie de Berlin
à Berlin
Zitierhinweis

Prosper Dondey-Dupré an Wilhelm von Humboldt, 15.08.1827. In: Wilhelm von Humboldt: Online-Edition der Sprachwissenschaftlichen Korrespondenz. Berlin. Version vom 18.10.2021. URL: https://wvh-briefe.bbaw.de/805

Download

Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

Versionsgeschichte

Frühere Version des Dokuments in der archivierten Webansicht ansehen